Tous les articles par arear

Journées – Gestion et diffusion des archives en Archéologie : Etat des lieux

Depuis fin 2012, le Centre Camille Jullian est engagé dans le consortium « Mémoires des archéologues et des sites archéologiques » (MASA) labellisé par le TGIR Corpus (Huma-Num) et soutenu par le Réseau national des McolloqueFINAL2-Lightaisons des Sciences de l’Homme.

Cette année, le Centre Camille Jullian coordonne le projet « Expérimentation des processus » qui propose de mettre au point une chaîne opératoire pour la mise à disposition de corpus numériques, depuis le récolement des documents, en passant par leur numérisation, leur documentation, jusqu’à leur présentation en ligne et leur valorisation. Les compétences des différents membres du consortium MASA à plusieurs niveaux de cette chaîne opératoire sont mises en commun et partagées pour développer ce projet.

Dans ce cadre nous organisons deux journées d’étude, les 22 et 23 octobre 2013, à la Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme d’Aix-en-Provence sur les pratiques d’enregistrement et d’archivage des données en archéologie. Le champ disciplinaire de l’archéologie est composé, en France, d’un éventail d’opérateurs (CNRS, DRASSM, INRAP, SRA, service territoriaux, musées, écoles françaises à l’étranger, opérateurs agréés…) placés sous des tutelles variées : Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Ministère de la Culture et Communication, Fonction publique territoriale, opérateurs privés avec agrément… Nous souhaitons réunir, lors de ces journées, l’ensemble des acteurs de l’archéologie pour un échange autour des pratiques d’archivage en usage.

On s’attachera à examiner l’état des pratiques d’archivage et l’on discutera les politiques institutionnelles de gestion de la documentation archéologique. Le traitement de quelques dossiers types sera détaillé afin d’en tirer les arguments de bonne pratique pour tous à la lumière des développements des outils numériques.

Vous trouverez le programme complet ici : programme_journées_MASA

Qu’est-ce que MASA ?

Le consortium « Mémoires des archéologues et des sites archéologiques » : MASA réunit actuellement 9 laboratoires répartis dans 5 Maisons des Sciences de l’Homme (MSH) ainsi que le Musée d’archéologie nationale. La Maison Archéologie & Ethnologie René-Ginouvès est coordinatrice du projet.Logo-MASA

Les partenaires sont : Maison Archéologie & Ethnologie René-Ginouvès (MAE), Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM), Maison de la Recherche en Sciences humaines Normandie-Caen (MRSH), Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH), Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire (MSH Val-de-Loire), Musée d’archéologie nationale (MAN).

Les laboratoires impliqués sont :

-USR 3225 Maison Archéologie & Ethnologie René-Ginouvès (MAE) ;

-USR 3439 Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM) ;

-USR 3486 Maison de la Recherche en Sciences humaines Normandie-Caen (MRSH) ;

-UMR 6273 CRAHAM Centre Michel de Boüard (Caen) ;

-Presses universitaires de Caen (Université de Caen Basse-Normandie/MRSH) ;

-USR 3125 Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH) ;

-UMR 7299 Centre Camille Jullian (Aix-en-Provence) ;

-UMS 1835 Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire (MSH Val-de-Loire) ;

-UMR 7324 CITERES Cités, TERritoires, Environnement et Sociétés (Tours).

MASA a pour objectif premier de rendre plus accessibles les données de la recherche archéologique produites par les chercheurs dans le cadre de leurs projets. Les partenaires du consortium mettent en commun leurs compétences développées dans les domaines suivants :

  • Production de corpus numériques
  • Interopérabilité des bases de données
  • Encodage des documents
  • Archéomatique
  • Traitement du patrimoine iconographique
  • Archivistique appliquée à l’archéologie, archivage électronique, réglementation
  • Indexation.

MASA fonctionne sur un budget quadriennal renouvelable. Pour 2013, 4 grands axes ont été définis : mise au point de référentiels d’indexation, expérimentations des processus (archivage, numérisation, mise en ligne, documentation…), logicisme et encodage en TEI, modélisation des données.

Archéologie et Archives

Ce carnet vient :
– d’une part prolonger une réflexion menée sur les archives photographiques conservées dans la Photothèque du Centre Camille Jullian-UMR 7299,
– et d’autre part est lié à l’implication du laboratoire dans le Consortium pour l’Archéologie MASA (Mémoires des Archéologues et des Sites Archéologiques) labellisé par le TGIR CORPUS en 2012.

Nous souhaitons que ce carnet soit un espace d’échange destiné à contribuer à l’élaboration et l’exploitation des sources de la recherche menée dans le laboratoire, tant au niveau de la mise en œuvre de méthodes qu’à celui de leur mise en forme.

Pour cela, nous l’alimenterons par des billets faisant état de l’avancée du travail en cours dans le laboratoire sur l’organisation de la dématérialisation des sources de la recherches, en particulier dans le service de la Photothèque qui dispose d’environ 300 000 clichés sur divers supports (diapositives, négatifs, plaques de verre, numériques).

Le carnet sera alimenté par le résultat des échanges entre le service photographique, la photothèque et les équipes de recherches sur le thème des bonnes pratiques à adopter, tant pour l’archivage que la sauvegarde et l’accessibilité de ces données. Et plus largement, par des billets sur les résultats des réflexions et des questionnements, sur le thème de l’archéologie et ses archives, menés au sein de la plateforme de service composées de spécialistes de l’acquisition et du traitement des données, de la documentation et de l’édition.

Le laboratoire a établi cette année une convention de stage avec le Master 2 « Histoire et humanités » de Aix-Marseille Université (AMU), Spécialité Métiers des archives, des bibliothèques, de la documentation et des médias, Parcours 2 Archives. Un espace du carnet pourra être réservé à l’expression de cette collaboration.

Au delà de ces volets, le carnet permettra de présenter l’ensemble des ressources iconographique et documentaire que le laboratoire produit, et d’échanger au sein de la communauté archéologique de leur documentation et redocumentarisation à l’aide des sciences et technologies du numérique.
Le Centre Camille Jullian étant un des partenaires du Consortium MASA récemment labellisé par le TGIR CORPUS et pilotant un de ses projet sur l’expérimentation des processus d’organisation et de traitement de la documentation issus des fouilles archéologiques réalisées par les chercheurs, le carnet fera état de la mise en place de cette élaboration d’une chaine opératoire propre au domaine de l’archéologie au sein des SHS.